Fête patronale à Lille - 2015
Posté le 10/12/2015 - 11:29:42

Ces derniers Samedi 5 et Dimanche 6 Décembre 2015 du calendrier grégorien (nouveau style), la paroisse Saint Nicolas le Thaumaturge a fêté avec beaucoup de solennité et de joie son Saint Patron.

Solennité parce que cette année 2015 représentait aussi le 90° anniversaire de la fondation par les premiers immigrants russes, de la présence orthodoxe dans le Département du Nord de la France : en effet les premiers statuts entérinant la création de «  l’Association Cultuelle Orthodoxe Russe du Nord de la France » ont été déposés à la Préfecture de Lille  le 25 Septembre 1925.
La première communauté lilloise composée des « russes blancs » a d’abord été accueillie dans des locaux du Temple protestant de Lille-Fives.
Fives n’était pas encore à cette époque rattachée à Lille, c’était une ville industrielle spécialisée dans la métallurgie, ainsi que sa voisine Hellemmes qui abritait un atelier de la SNCF qui construisait les locomotives à vapeur. Ces  infrastructures industrielles  ont bien entendu permis  aux nouveaux immigrés de trouver des emplois.
Il faut dire qu’à cette époqu , pas moins de 5 communautés orthodoxe russes issues de cette immigration,  existaient dans le Département du Nord de la France, avec leurs lieux de culte propres : Les villes de Roubaix et Tourcoing (qui vivaient de l’industrie textile),  puis Maubeuge et Valenciennes, région minière de charbon  qui s’étendait jusqu’en Belgique avec  la ville de Mons (Bergen).
Seule la paroisse de Lille est restée de cette première immigration.
Dans le livre du Métropolite Euloge, intitulé «  Le chemin de ma vie »,  on peut  lire pages 410 et 411, l’histoire des premières années de cette  communauté orthodoxe .
En 1936, soit onze années après son implantation lilloise, la communauté protestante a souhaité reprendre  ses  locaux, et c’est ainsi que sur la même année, un terrain fut acquis  sur la commune de Fives et une petite église y fut construite la même année, dédiée à Saint Nicolas : c’est le  Métropolite Euloge lui-même qui la consacra le 29 Novembre 1936.
La Paroisse Saint Nicolas a su traverser toutes ces années en restant bien vivante, sous la protection de son saint Patron, les différents prêtres qui se sont succédés  pour assurer la vie liturgique et sacramentelle au service de tous, et les paroissiens  qui ont toujours eu à cœur de préserver leur petite église comme un joyau de grand prix.
Notre Doyen, le Père Guy (Fontaine) avait fait le déplacement accompagné du Lecteur Jean-Baptise, de la paroisse de Liège, pour bien manifester  son attachement à notre paroisse.
De plus, le Père Aimilianos, recteur de la Paroisse grecque Saint Paul de Lille, avait tenu lui-aussi à répondre à notre invitation accompagné d’un certain nombre de ses paroissiens. Il  faut dire que les deux paroisses orthodoxes de  Lille, ont  depuis de longues années tissé des liens d’amitié très profonds, qui ont d’ailleurs leurs racines dans le fait que dans les premières années, l’Eglise Saint Nicolas qui était le seul lieu de culte orthodoxe à Lille, et accueillait ainsi la communauté grecque  avant  que celle-ci ne puisse aménager sa propre église dans un autre quartier de Lille.

Le Samedi 5 décembre débuta à 18 heures par l’office de la Vigile (Grandes Vêpres et Matines). Ce fut  un office solennel qui vit la célébration de  la Litie, la Bénédiction des pains, et le Mégalynaire devant l’icône de Saint Nicolas. A cet office, s’était joint le recteur de la Paroisse roumaine, le père Joan Méra, qui célèbre dans une petite localité de Lezennes près de Villeneuve d’Ascq.
Le Dimanche 6 Décembre vit la célébration de la Divine Liturgie, présidée par notre Doyen le Père Guy, et concélébrée par le Père Aimilianos et moi-même, ainsi que notre Diacre Igor. Les chants de la Divine Liturgie furent assurés par notre chorale à laquelle s’étaient joints des membres de la chorale  de la paroisse grecque : la beauté des chants parfaitement maîtrisés, l’apport des différentes mélodies et des langues, français, slavon, grec et roumain,  ont  fait vivre à tous un moment liturgique fort et équilibré, dans une assistance nombreuse  recueillie et pleine de joie sans oublier les enfants venus aussi  en nombre.
Comme l’a souligné notre doyen le Père Guy, à la fin de la célébration,  nous venions de vivre ensemble dans la différence des langues un témoignage de l’unité profonde de l’Eglise Orthodoxe qui nous avait tous remplis de la joie du Royaume.
L’après-midi  nous réunit à nouveau pour le partage d’agapes fraternelles dans une salle paroissiale prêtée par la communauté catholique locale, et préparée avec beaucoup de soins et de goût par la vice-présidente de notre paroisse, Madame Lydia Kuchto , avec d’autres membres de notre communauté. La salle était elle-aussi bien pleine presque  trop petite, dans une ambiance de fraîche amitié  et de simplicité du partage en commun.

Ces moments forts de prière,  de partage, d’amitié imprégnée de la pensée de l’Evangile  ont été vécus comme des signes de la Grâce Divine qui accompagne la vie de tous les chrétiens selon la parole même de notre Sauveur qui nous a affirmé : « Lorsque deux ou  trois sont réunis en mon Nom, Je suis au milieu d’eux. »
Père Jean. Paroisse saint Nicolas le Thaumaturge.






Site web réalisé par Arnaud Simonis